Boulevard de Belleville : après la réunion du 11 février la Mairie renonce à la suppression de la piste cyclable et à la piétonisation

Un excellente nouvelle qui nous donne l’occasion de remercier les 937 signataires de notre pétition contre ce projet :

Selon le journal le Parisien : “Le réaménagement à venir du boulevard de Belleville (XIe – XXe), cette artère de 700 m très passante mais passablement dégradée, tient décidément du casse-tête pour la Ville. Après avoir renoncé à supprimer la piste cyclable séparée côté XXe en novembre dernier, sous pression d’une association de cyclistes, l’Hôtel de Ville a annoncé ce mardi soir vouloir finalement « maintenir » également la piste opposée côté XIe.

Un changement de pied qui intervient au lendemain d’une réunion publique particulièrement houleuse organisée à la mairie du XIe où la présentation d’un projet de « zone de rencontre » limitée à 20 km/h sur laquelle auraient cohabité voitures, bus, vélos et piétons entre les stations de métro Belleville et Ménilmontant, a soulevé une bronca des riverains et des cyclistes

« Nous allons donc maintenir la piste cyclable côté XIe, créer les aménagements permettant d’accueillir la nouvelle ligne de bus 71 (NDLR : qui sera mise en service le 20 avril), travailler à une sécurisation des piétons et au ralentissement des flux de véhicules » détaille l’Hôtel de Ville ce mardi.

3 réflexions au sujet de « Boulevard de Belleville : après la réunion du 11 février la Mairie renonce à la suppression de la piste cyclable et à la piétonisation »

  1. Howard

    Pour satisfaire une minorité de résidents, les maires des 11ème et 20éme ont commencé un projet qui risque de nuire à beaucoup de monde : résidents des 10ème et 11ème et tous les automobilistes et cyclistes qui passent dans ces quartiers. En même temps, ils vont dépenser plusieurs millions d’euros de fonds des contribuables pour ce projet qui semble aberrant.

    Les maires sont revenus en partie sur leur projet après une assemblée houleuse le 11/2/2019, en promettant aux riverains de maintenir les pistes cyclables. Mais ils ne sont pas revenus sur la partie du projet qui entraîne la destruction du grand axe central de circulation entre Belleville et Ménilmontant. Ce projet implique le détournement du gros de la circulation automobile sur des rues résidentielles étroites et déjà plus que saturées dans les 10ème et 11ème arrondissements.

    Les justifications pour ce réaménagement sont principalement :
    a) l’agrandissement du trottoir coté 11ème
    b) l’ajout de deux lignes de bus sur le Boulevard de Belleville dans le cadre du plan Mobilité.
    Pour permettre ce réaménagement la circulation automobile des particuliers sera détournée à partir de Colonel Fabien, ce qui encombrera et polluera des rues bien plus étroites déjà saturées aujourd’hui dans le 10ème et le 11ème.

    Pourtant, un projet alternatif permettrait d’agrandir les trottoirs coté 11ème entre Couronnes et Ménilmontant sans détournement de circulation donc sans préjudice pour les résidents des 10ème et 11ème, sans détruire un grand axe de transit parisien, et sans dépenser autant d’argent public. Et au lieu d’un bus, pourquoi ne pas instaurer un minibus qui pourrait circuler plus facilement et nécessiterait des stations bien plus petites.

    Ce projet alternatif serait de prendre 1,5 m sur les 13,4 m du terre-plein des Maronites côté 20ème, en décalant de 1,5 m le terre-plein central et les voies des voitures, bus et vélos vers Maronites. Ceci permettrait d’agrandir le trottoir côté 11ème sans presque rien changer à la configuration actuelle. Le grand axe Nation-Stalingrad serait préservé. Le coût serait moindre.

    Seul le terre-plein des Maronites serait réduit, mais il y a beaucoup de place pour les piétons à cet endroit. Cet aménagement ne gâcherait pas le cadre de vie de nombreux résidents des rues Vellefaux, Faubourg du Temple et autres rues adjacentes car ils n’auraient pas à subir l’impact de l’augmentation de trafic et de pollution.

    Entre Belleville et Couronnes, côté 11ème, on garderait la configuration actuelle. Il y a une école à peu près jusque la Poste au coin de rue de l’Orillon. Si le trottoir de cette école est jugé trop petit, il ne subit d’affluence qu’au moment de la sortie d’école, et est autrement un trottoir dégagé où il est plus facile de marcher que sur la plupart des trottoirs du quartier.

    Le seul tronçon difficile est entre Orillon et Couronnes où il y a des commerces et où il faudrait conserver le trottoir étroit. C’est le lot de beaucoup de commerces à Paris, ça fait même partie du folklore parisien. Eventuellement, en fonction des retours citoyens suite à l’agrandissement du trottoir entre Couronnes et Ménilmontant, et après constat d’une baisse véritable du trafic automobile – comme le prévoient nos maires – on pourrait par la suite agrandir le trottoir entre Orillon et Couronnes car l’impact pour les résidents des 10ème et 11ème serait moindre puisqu’il y aurait moins de voitures.

    Répondre
  2. jean

    vous êtes du 10 éme et du 11 éme et pas du 20 éme ou du 19 éme,nous dans le 20 éme square du nouveau belleville 2500 habitants nous sommes pour une diminution drastique de la circulation automobile sur le boulevard de belleville et bien sur pour les 2 lignes de bus qui sont demandées depuis fort longtemps surtout pour les habitants de la rue de belleville 75019 et 75020 qui n’ont rien depuis fort longtemps entre le métro belleville et pyrénées avec un côte très élevée et vous parlez de réduire le terre plein maronites en bas de notre square de 2500 habitants!!!

    Répondre
  3. Howard

    Je ne suis pas contre une diminution drastique de circulation automobile sur le boulevard de Belleville, mais le plan proposé par la mairie n’accomplirait cela qu’en déplaçant le problème sur des rues résidentielles plus étroites du 10è et 11è. Et en fait, coté 20è, cela ne réduirait pas le trafic sur le boulevard : au contraire, il l’augmenterait de deux lignes de bus (71 et 20).

    Comme les élus ont parlé d’agrandir le trottoir coté 11è et de mettre en place un système de transport plus commode pour les personnes à mobilité réduite, j’ai voulu proposer une solution alternative moins pénalisante pour les résidents et les passants du quartier.

    Je ne crois pas que l’agrandissement du trottoir soit une priorité absolue, mais ce n’est pas mon avis qui compte ici. Si on doit l’agrandir, je crois que perdre 1,50 m de largeur sur le terre-plein des Maronites sera un dommage moindre que dévier la circulation. Au moins, ce terre-plein est très large ; même plus large que le terre-plein central (13,4 m vs 10,6 m).

    Par contre, je crois que c’est très bien d’augmenter l’accès au transport aux personnes à mobilité réduite : d’où l’idée des minibus qui pourraient même être gratuits pour des résidents à handicap. Je crois que cela serait plus commode que d’introduire deux lignes de bus sur le boulevard en parallèle avec la ligne 2 du métro.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *